Immobilier aux USA : expulser un locataire aux USA


IMMOBILIER AUX USA : EXPULSER UN LOCATAIRE AUX USA
Vous souhaitez investir dans un placement immobilier locatif à destination des particuliers aux USA. Voici quelques éléments pour savoir quoi faire si votre locataire ne paye pas ses loyers.

Lorsqu’un locataire ne paye ses loyers aux USA, après une relance et en général quinze jours d’attente, une notification d’expulsion est envoyée : le délai est de 3 jours pour la notification d’expulsion.
L’enregistrement de la procédure d’expulsion coûte 500 à 800 dollars.
Ensuite, la procédure d’expulsion en elle-même dure 15 jours, avec intervention du Shérif lui-même pour expulser les locataires.

La caution déposée par un locataire aux USA représente un mois de loyer. Il pourrait y avoir des factures impayées par le locataire sortant.
Pour recouvrer les sommes dues par le locataires (loyers impayés, travaux, nettoyage), il y a deux cas, suivant la somme due :
- pour une somme due par les locataires inférieure à 7500 dollars : la procédure ne nécessite pas d’avocat
- pour une somme due par les locataires supérieure à 7500 dollars : la procédure nécessite l’intervention d’un avocat qui coûte alors environ 1500 dollars.

Notez qu’il peut exister un contrat de location qui indiquait une période fixe de 12 mois. Si le locataire part avant ces douze mois, le propriétaire est en droit de lui demander de payer les mois restant. Ces sommes viendront s’ajouter aux loyers impayés et éventuels travaux ou frais de nettoyage dus par le locataire.

>> A LIRE AUSSI

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • RSS
  • Google Buzz