Comment se faire des amis : Dale Carnegie


COMMENT SE FAIRE DES AMIS : DALE CARNEGIE
Voici l’un des meilleurs ouvrages de développement personnel que je vous recommande de lire : « comment se faire des amis » de Dale Carnegie. Paru initialement en 1936, il reste d’actualité. Détails sur Etre-rentier.fr.

Même lorsque l’on connaît déjà bien tous les grands noms et les grands ouvrages du développement personnel, il est utile de se remémorer les grandes vérités qui permettent de mieux communiquer avec autrui, de mieux comprendre les autres, d’être mieux accepté, aimé et donc suivi.
C’est de tout cela que parle « comment se faire des amis » de Dale Carnegie. Avec un ensemble de cas concrets, le récit nous porte vers des principes forts et indémodables de la communication interpersonnelle.


Comment se faire des amis – Dale Carnegie
Il est toujours bon de s’entendre répéter quelques principes qui nous aident à devenir meilleur. Imaginez les situations suivantes non seulement avec vos collaborateurs, vos prospects, mais aussi vos enfants :
- Sachez sourire, sourire pour de vrai et le plus souvent possible : cela changera votre vision du monde mais aussi la vision que les autres ont de vous.
- Intéressez vous aux autres, avec sincérité et en leur accordant du temps et en vous souvenant de leurs réponses : vous leur donnerez ainsi la sensation qu’ils sont importants, or être important est ce que recherche tout être humain. Montrez leur donc qu’ils sont importants : retenez leur nom, souciez vous d’eux.
- Ecoutez les autres, allez jusqu’à les encourager à parler d’eux-mêmes : c’est le sujet qui les passionne le plus. Alors faites leur un plaisir en les laissant discourir sur ce qui les intéresse le plus : eux.
- Si vous avez tort, admettez le le plus vite possible et sans hésitation ni tergiversation. Si vous devez montrez à l’autre qu’il a tort, parlez d’abord de vos erreurs avant de corriger ses erreurs, il n’en sera que plus prêt à accepter la critique.
- Pour comprendre l’autre et donc mieux faire passer vos propres idées, efforcez vous de vous mettre à sa place : le monde est différent si l’on chausse les lunettes de son interlocuteur, à fortiori si cet interlocuteur est un enfant de 8 ans.

- Posez des questions au lieu de donner des ordres directs : cela amènera votre interlocuteur à y répondre par lui-même. Dans la plupart des cas il aboutit lui-même là où vous vouliez qu’il aille : il pensera que la solution, l’idée vient de lui et y adhérera sans retenue. C’est gagné.
- Faites des éloges sincères. Une entrevue qui commence par des éloges, des compliments, aboutira toujours à un meilleur bénéfice : soyez prodigue en éloges, avec sincérité. Encourager les autres en leur montrant leur point fort les fait grandir. Entouré d’hommes et de femmes meilleurs, vous êtes de fait vous aussi meilleur.
- Le moindre progrès doit être loué. A chaque évolution de vos interlocuteurs, faites savoir votre satisfaction, sans retenue : tout le monde aime les compliments, si l’on sait comment obtenir les vôtres, vous récolterez de suite plus de progrès de la part des vôtres et donc plus de bénéfices pour vous en tout domaine.
- Encouragez même face à l’échec de votre interlocuteur : montrez qu’il sera possible et facile de corriger les erreurs. Surtout ne noircissez pas les tableaux et les fautes, sous peine de rendre vos interlocuteurs incapables mentalement de résoudre leurs propres erreurs.

Ces principes que l’on retrouve avec plaisir dans « comment se faire des amis » de Dale Carnegie nous aide dans nos rapports avec les autres, non seulement dans nos relations professionnels mais aussi dans nos relations familiales, dans nos rapports parfois complexes avec nos enfants.

Donc, plongez dans les pages de « comment se faire des amis » de Dale Carnegie, pour votre plus grand bénéfice.

>> A LIRE AUSSI

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • RSS
  • Google Buzz