Gestion personnelle et familiale : diversifier ses revenus


GESTION PERSONNELLE ET FAMILIALE : DIVERSIFIER SES REVENUS
Une gestion saine implique de fait une diversification de ses revenus. Ne vous énervez pas : une diversification des revenus ne se met pas en place en un jour ni même un an. Mais il faut penser de suite à vos revenus de demain, d’autant que les générations encore actives, dont je fais partie (Sandrine, auteur de www.etre-rentier.fr où vous lisez ces articles originaux de gestion personnelle), ne pourront pas, pyramide des âges oblige, compter sur une grosse et grasse retraite.
Donc, remontons nous les manches et varions les origines de nos entrées d’argent :

  • revenus du travail

Les revenus du travail comprennent : salaire, rémunération de dirigeants, de profession libérale, bref votre activité principale

  • revenus de votre travail dit secondaire

Votre revenu lié à votre activité secondaire peut avoir différentes sources : écrivain, bloggeur / bloggeuse, pigiste ou photographe amateur (vente de photos sur Internet par exemple), professeur de piano, coach en séduction… tous les talents cachés dont nous faisons preuve et qui nous démangent tant nous avons envie de les mettre en pratique peuvent être à l’origine de revenus complémentaires.
Par exemple, sachez qu’un blog peut rapporter 100, 500, voire plusieurs milliers d’euros par mois suivant sa fréquentation grâce aux publicités, ventes d’e-book, de livres et autres objets associés. Si vous avez des questions, posez les en commentaires de Terre-nouvelle.fr, je tâcherai d’y répondre au mieux.

  • revenus locatifs

Les revenus locatifs incarnent le placement par excellence valable sur une longue durée. Le placement immobilier restera toujours de premier choix à condition de prendre les bonnes options. Mes articles concernant l’immobilier peuvent vous y aider.

  • revenus de placements mobiliers sans risque

Les placements mobiliers sans risque sans légion : vos comptes épargnes type livret A, LDD, livret d’épargne populaire, CEL, mais aussi dépôt à terme (DAT). Tous ces placements sont sans risque, hormis le dépôt de bilan de votre établissement financier, mais seule Madame Hirma et sa boule de cristal pourrait nous renseigner à ce sujet.

  • revenus de placements mobiliers à risque

Actions, warrants, matières premières, fonds communs de placement, investissement dans des sociétés récentes innovantes, je conseille de ne se pencher sur ces domaines qu’avec soit des conseils soit un alliage flair + professionnalisme. Sinon, comme grand nombre des personnes qui nous entourent et qui ont un jour tenté de jouer en bourse : les gains sont toujours plus faibles que les pertes, bilan négatif !. Je conseille plutôt de faire des placements de bon père de famille (ou bonne mère de famille !) en choisissant en connaissance de cause LA société industrielle, pharmaceutique, agroalimentaire,…, que l’on souhaite soutenir par un apport en fonds et dont on suivra scrupuleusement les décisions et résultats, comme un véritable actionnaire concerné se doit de le faire.

Le plus important est en définitif de bénéficier d’une multitude de revenus, l’importance de chacun étant pondéré par la valeur des autres. Ainsi, chaque coup dure ou crise ou retournement de situation deviennent plus facile à gérer, à traverser.

>> A LIRE AUSSI

Recherches associées à cet article :

  • diversifier ses revenus
  • diversifier le revenu familial
  • DIVERSIFIER RENTIER

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • RSS
  • Google Buzz