Couverture de l’Etat sur les comptes bancaires : garantie d’Etat, couverture bancaire


COUVERTURE DE L’ETAT SUR LES COMPTES BANCAIRES : GARANTIES D’ETAT, COUVERTURE BANCAIRE
Quels sont précisément les montants garantis par l’Etat pour les comptes bancaires des particuliers : quels montants de nos comptes bancaires sont garantis ? Détails sur Etre-rentier.fr.

  • Garantie d’Etat : couverture bancaire

En France, chaque personne détentrice de comptes bancaires, de placements financiers bancaires, peut prétendre à une couverture d’Etat à hauteur de certains montants.
La garantie d’Etat ou couverture bancaire est une assurance pour les personnes physiques de ne pas perdre un certain montant des comptes bancaires par cautionnement de l’Etat : en clair, si votre banque fait faillite et ne peut plus vous rembourser le montant de vos comptes bancaires, c’est l’Etat qui se porte garant pour que vous retrouviez vos sommes dans la limite de certains montants.

  • Montant de la garantie d’Etat couverture bancaire

Suite à rendez-vous avec notre conseiller financier très récemment, nous avons obtenu de manière très fiable les valeurs suivantes.
L’Etat couvre par banque et par personne un montant de :
- 100.000 euros par banque et par personne pour le total : compte courant + livrets d’épargne + comptes à terme
- 70.000 euros par banque et par personne pour l’Assurance Vie
- 70.000 euros par banque et par personne pour le PEA et compte titres.

  • Exemples de couvertures de comptes bancaires de particuliers par l’Etat

Prenons l’exemple de deux personnes, :
- ayant le même patrimoine financier global de 372.500 euros
- avec les mêmes choix de types de placement : même répartition en comptes courants, livrets d’épargne, compte à terme, assurance vie et comptes titres.
Observons leurs pertes financières potentielles dans le cas d’une faillite des banques.

Prenons l’exemple de Madame XY qui possède différents types de produits financiers, dans une seule banque :
- un compte courant de 7500 euros + des livrets d’épargne pour 75.000 euros + un compte à terme de 90.000 euros : garantie de l’Etat à hauteur totale de 100.000 euros, donc pertes possibles de 72.500 euros
- une assurance vie de 100.000 euros : garantie de l’Etat de 70.000 euros, donc pertes possibles de 30.000 euros
- un PEA de 100.000 euros : garantie de l’Etat de 70.000 euros, donc pertes possibles de 30.000 euros.
Donc, Madame XY a un patrimoine financier global de 372.500 euros, pertes potentielles de 132.500 euros.

Prenons l’exemple de Monsieur ZS qui possède des comptes dans deux banques différentes :
- un compte courant de 2.500euros et des livrets d’épargne pour 75.000 euros dans la banque A : couverture d’Etat de 100.000 euros donc pertes potentielles nulles
- un compte courant de 5.000 euros et un dépôt à terme de 90.000 euros dans la banque B : couverture d’Etat de 100.000 euros donc pertes potentielles nulles
- une assurance vie de 50.000 euros dans la banque A : couverture d’Etat de 70.000 euros donc pertes potentielles nulles
- une assurance vie de 50.000 euros dans la banque B : couverture d’Etat de 70.000 euros donc pertes potentielles nulles
- un PEA de 50.000 euros dans la banque A : couverture d’Etat de 70.000 euros donc pertes potentielles nulles
- un compte titre de 50.000 euros dans la banque B : couverture d’Etat de 70.000 euros donc pertes potentielles nulles
Donc, Monsieur ZS a un patrimoine financier global de 372.500 euros, équivalent à Madame XY. Ses pertes financières potentielles sont nulles.

  • Garantie d’Etat des comptes bancaires et faillite de l’Etat

La garantie de l’Etat sur les placements bancaires des particuliers n’est bien sûr valable que dans la limite où l’Etat lui-même ne fait pas faillite. Dans ce dernier cas, il reste aux particuliers à devenir survivalistes.

Recherches associées à cet article :

  • couverture bancaire par letat
  • couverture banquaire d etat
  • couverture compte par etat
  • COUVERTURE ETAT COMPTE EN BANQUE

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • RSS
  • Google Buzz